Un bel avenir pour votre chou

On a beau s’appeler chou, de nous, tout le monde n’est pas fou!
Si vous êtes à court d’idées pour l’accommoder, voici une recette qui va du côté du sucré-salé : la terrine de chou aux pruneaux.

Ingrédients : 1 chou vert, 300g de chair à saucisse (plus ou moins selon votre goût en fait), 3 œufs, 200g de mie de pain trempée dans du lait (c’est l’occasion de passer du pain un peu rassi mais ça marche aussi avec du frais), une quinzaine de pruneaux, herbes (ex : thym), sel et poivre.

1 / La veille, faire tremper une belle poignée de pruneaux dans l’eau pour les réhydrater. En plus s’ils ont leur noyau, il s’enlèvera beaucoup plus facilement.

2 / Laver et détailler les feuilles de chou (garder les plus grandes bien intactes), les faire blanchir dans l’eau bouillante 5 mn et bien les égoutter.

3 / Tapisser un moule à cake avec les plus grande feuilles. Hacher le reste des feuilles. Les faire revenir à la poêle quelques minutes.

4 / Dans un saladier, mélanger la chair à saucisse, les œufs, la mie de pain, assaisonner avec les herbes de votre choix. En cette saison, le thym c’est top. Y ajouter le chou haché quand il a tiédi.

5 / Mettre la moitié de la préparation dans le moule. Puis disposer une couche centrale de pruneaux (ils ont ramollis, faire en sorte qu’ils s’étalent bien sur toute la surface). Et le reste de farce.

6 / Couvrir d’aluminium (oui on aime pas trop ça mais ça évite que ça sèche trop). Faire cuire au bain-marie, thermostat 200°, 45 mn environ.

7 / Déguster tiède ou chaud. Avec une cuillerée de crème fraiche ou accompagné de pommes de terre.

Détaillée en tranches, elle se congèle facilement.

Recette de la caponata

Cette semaine, nous avons dans le panier tout ce qu’il faut pour réaliser une caponata, un plat sicilien, et ainsi prolonger un petit goût de vacances et de soleil. Elle contient des câpres et du céléri, deux ingrédients au goût marqué qui pourraient en refroidir quelques un.e mais franchement, leur goût s’adoucit et apporte juste ce qu’il faut de saveur. La caponata se déguste froide, souvent en antipasti (entrées) mais elle accompagne aussi très bien les grillades. Comme toute recette traditionnelle et familiale, il existe autant de versions que de mama. A vous d’ajuster selon votre goût!

Ingrédients pour 6 personnes

  • Aubergines longues – 1 Kg
  • Céleri branche – 600 g
  • Oignons – 2
  • Olives verte en saumure – 200 g
  • Câpres – 3 Cuillères à soupe
  • Tomates – 500 g
  • Sucre – 2 cuillères à soupe
  • Vinaigre rouge – 1/2 verre
  • Basilic – quelques feuilles
  • Huile d’olive vierge extra
  • Gros sel

Préparation de la caponata

Commencez par laver tous les légumes, puis coupez les aubergines en dés. Disposez-les ensuite dans une passoire, saupoudrez-les de gros sel, puis couvrez-les avec une assiette sur laquelle vous déposerez un poids, afin qu’elles perdent leur amertume (laissez-les s’égoutter pendant une heure environ).

Pendant ce temps, nettoyez les branches de céleri, puis coupez-les à leur tour et faites-les blanchir dans une casserole d’eau bouillante salée. Enfin, séchez-les et faites-les revenir à feu doux dans un peu d’huile d’olive.

Dans une autre poêle, faites revenir les oignons préalablement émincés. Une fois translucides, ajoutez les câpres et les olives, et faites revenir le tout pendant 10 minutes encore. Ajoutez alors les tomates coupées en cubes et laissez cuire à feu vif pendant une vingtaine de minutes. Si vous le souhaitez, vous pouvez aussi ajouter du concentré de tomates.

Quant l’heure est venue, rincez les dés d’aubergines, séchez-les et faites-les frire dans une sauteuse. Une fois les aubergines bien dorées, ajoutez les autres légumes, le sucre et le vinaigre, et laissez cuire le tout jusqu’à ce que l’odeur du vinaigre se soit évaporée. Ajustez en sel si besoin.

Voilà, c’est prêt ! Laissez refroidir et servez avec des feuilles de basilic frais.

Tatin de navets nouveaux

Une recette de Sylvain Guillemot, chef de l’Auberge du Pont d’Acigné.
Pour la visualiser en vidéo, c’est par ici.

Ingrédients : 500g de navets nouveaux, une demi botte de coriandre, 150g d’échalote, romarin, gros sel, citron, cerneaux de noix, de l’eau, de l’huile d’olive et de tournesol, du miel, du vinaigre.

Pour la pâte : mélanger 200g de farine de blé et 40g de farine de sarrasin, une pincée de sel. Ajouter 70g d’huile d’olive qu’on incorpore à la main. On mouille le tout avec 100g d’eau. Repos 30 mn au frigo.

On coupe les fanes des navets et on les garde! On les épluche en admirant leur délicat violet et leur blanc franc. On les coupe en tranche moyenne. Passons à l’échalote, ça fait une belle quantité à éplucher mais le mariage en vaut le coup. On les fait revenir avec un peu d’huile, à la poêle. On effeuille le romarin puis on le hache. Jeté dans les échalotes, il leur donnera un air méditerranéen.

Dans le fond du moule chemisé de papier cuisson, on nappe de miel (pas trop non plus, ça doit être équilibré). On y dépose avec méthode les rondelles de navets puis on sale avec du gros sel (toi-même!). On dispose les échalotes. On recouvre le tout avec la pâte préalablement abaissée. Elle doit former comme un couvercle sur votre plat. Ne craignez pas si elle est un peu épaisse : quand on retournera le tout (le principe de la tatin), on sera content d’avoir un bon socle pour nos petits légumes printaniers. Au four à 180° pendant 30 mn.

Ébouillanter les fanes de navets, les égoutter et les concasser. Mixer et ajouter un trait de vinaigre.

A la sortie du four, ça n’est pas fini! On zeste le citron, hache la coriandre et les noix. Tout ça sur la tarte, accompagnée du jus vert (c’est le moment d’être artiste et de faire éclaboussures ou autres coups de pinceaux).

Bon appétit!

Les falafels du confinement

 

A chaque moment, ses avantages et ses inconvénients…

Celui-ci n’est-t’il pas propice à regarder germer les lentilles

et à cueillir dans son jardin quelques herbes sauvages ?

Alors voici une recette :

Jour 1 : bien laver les lentilles et les mettre à germer, n’importe quel récipient fera l’affaire,

Jour 2 et 3 : rincer à grande eau les lentilles 2 à 3 fois par jour, et les égoutter.

Quand les germes vous conviennent, cueillir les herbes qui se présentent :

— des aromatiques : thym, sarriette, origan, de la ciboulette…

— et des sauvages : bourrache, plantain, feuilles de capucine,

et y ajouter ce que vous avez sous la main, céleri perpétuel ou autre

Mélanger les lentilles germées, les herbes hachées, une cuillère à soupe de purée d’amandes ou de sésame et faites une pâte homogène mais qui garde des morceaux.

Faire chauffer de l’huile dans une casserole et y déposer des cuillères à soupe de pâte, et laisser dorer.

Servir avec quelques crudités et une sauce au yaourt et aux herbes (avec l’aneth ou la menthe c’est top!)

Les falafels peuvent se manger froids le lendemain, et si vous avez gardé une partie des lentilles germées, elles ont continué à pousser, et vous pouvez les disposer dans l’assiette.

Bon appétit!

Jeanne Dinomais

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Fondant au chocolat …sans FARINE !!

Ingrédients:

250g de haricots rouges (en conserve)

150g de chocolat noir

50g de sucre

60g de poudre d’amandes

2 oeufs

La recette:

  • Mixer les haricots préalablement égouttés
  • A cette purée, ajouter les œufs, le sucre et la poudre d’amandes
  • Ajouter ensuite le chocolat fondu
  • Verser ce mélange dans un moule de votre choix, et enfourner à 180° pendant 20-25 mn.
  • Servir froid, accompagné d’une crème anglaise

 

 

Œufs brouillés à l’aillet

 

Ingrédients:

1 botte d’aillet ( de chez Hélène et Bruno !)

2-3 œufs par personne (de chez Benoît !)

1 noix de beurre

Sel, poivre

Recette:

  • Nettoyer l’aillet et l’émincer grossièrement afin de garder son croquant légèrement épicé.
  • Faire fondre le beurre et y ajouter l’aillet émincé en remuant rapidement.
  • Casser les œufs directement dans la poêle tout en les mélangeant. Saler légèrement.
  • Remuer dans tous les sens afin d’obtenir des œufs brouillés.
  • Une fois les œufs bien coagulés, donner un tour de moulin à poivre.
  • Servir et déguster aussitôt : un régal !!!

 

Annette

 

Livraison des agrumes

20191210_173805

 

Comme l’année dernière, les différentes AMAPs de Saint Brieuc ont uni leurs forces pour faire une commande groupée d’agrumes. Au menu, et en arrivage direct de Sicile : oranges classiques, oranges sanguines, citrons, clémentines, pamplemousses, huile d’olive, amandes et nougats ! Tout ce qu’il faut pour faire le plein de vitamines et affronter l’hiver. Au total, plus de 5 tonnes d’agrumes ont été commandées !

Un grand merci à Jeanne D. pour la Cordée, et aux « référentes agrumes » des autres Amap pour avoir organisé cette commande groupée et nous permettre de nous régaler 😀
Merci également au Jardin des Salines de nous avoir prêté leur hangar et matériel pour décharger les agrumes

gal distri 4

 

Verrines de betteraves rouges

 

verrines betterave rougePour 4 personnes

INGRÉDIENTS

200g de betteraves rouges cuites

100g de fromage frais « type St Moret »

2 càs d’huile d’olive

1 càs de vinaigre balsamique

1/2 échalote

piment d’Espelette

Feuilles de menthe fraîche ou brisures de noix

PRÉPARATION

  • Couper les betteraves en dés .Conserver quelques dés (finement ciselés) pour la décoration finale.
  • Mixer le reste de betteraves avec le fromage, l’huile, le vinaigre, l’échalote et le piment d’Espelette.
  • Verser la préparation dans les verrines avec quelques dés de betterave sur le dessus , la menthe ciselée ou les brisures de noix.
  • Réserver au moins 2h réfrigérateur.
  • Servir bien frais !

ANNETTE

 

CA c’est quoi?

Here is the fabuleux CA! alias conseil d’administration, de la Cordée verte. Qu’est-ce qui se cache derrière ce terme et que font ces joyeuses bouilles?

Le conseil d’administration de la Cordée verte se réunit une fois par trimestre environ. Il s’assure que les grandes orientations définies lors des assemblées générales sont respectées. Il assure aussi la gestion courante de l’association : dialogue avec les producteurs et les référents, entrée de nouveaux producteurs, préparation du prochain renouvellement, ajustement du déroulement des distributions, etc. Ils ne chôment pas (le soir de la photo, ils travaillèrent jusqu’à la nuit tombée!) mais comme vous le voyez, la bonne humeur et la convivialité, ingrédient phare de nos paniers, sont aussi de la partie.

Envie de rejoindre cette joyeuse troupe? Cela sera possible lors de la prochaine assemblée générale début 2020. Ça n’est pas très contraignant mais très utile à la vie de l’asso, alors n’hésitez pas!

 

Forum des assos : beaucoup d’intéressés… de futurs adhérents?!

Le Forum des assos c’est LE rendez-vous incontournable des Briochins pour découvrir la vie associative, culturelle et sportive du territoire. Évidemment, nous y étions, pour parler panier et consommateur engagé. Et ceci en bonne compagnie, aux côtés des autres AMAP de la ville (Bios cageots à Robien, La Cessonnette à Cesson et le Plan D). Cause commune, stand commun, logique !

Beaucoup de visiteurs se sont montrés intéressés. On sent que bien manger, en respectant les producteurs et la Terre est une préoccupation de plus en plus partagée. Nous verrons si ces premiers contacts se concrétisent lors du prochain renouvellement !