Miel

Beelog

Installé à Cohiniac, près de Quintin dans les Côtes-d’Armor, François Le Dudal, Les Ruchers de l’Argoat, pratique l’apiculture en tant que professionnel depuis 2012.

Actuellement, il a un peu plus de 300 ruches réparties sur une douzaine d’emplacements dans le département. Les emplacements des ruchers sont choisis en fonction de la diversité et de l’abondance des ressources florales disponibles propres à un bon développement et équilibre nécessaire aux abeilles (zones de bocages, zones naturelles à la végétation spontanée, exploitations biologiques…). Il fuit donc les zones de grandes cultures qui, en plus d’être des déserts biologiques, sont des zones à risques élevées pour ce qui est des intoxications par les pesticides.

Son activité est essentiellement tournée sur la production de miel et la constitution d’essaims afin de maintenir et de tendre à augmenter le nombre de ruches en auto-renouvellement. Il souhaite pouvoir à terme faire évoluer son activité et s’orienter vers la diversification des produits issus de la ruche (pollen, produits transformés..).

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Pratique apicole et éthique

Depuis l’acquisition de la première ruche,  il n’a jamais introduit et utilisé la moindre molécule chimique de synthèse pour lutter contre le varroa (acarien parasite de l’abeille) dont la lutte est rendue obligatoire. Il a donc travaillé à développer des alternatives de luttes naturelles afin de gérer et contenir le développement de ce parasite destructeur. Il utilise actuellement un produit contenant des huiles essentielles, des extraits de propolis et des acides naturels qui sont autorisés en apiculture biologique. Il utilise en renouvellement ses propres cires d’opercules, vierges et donc entièrement elles-aussi naturelles. Cette démarche s’inscrit dans une volonté éthique et personnelle d’avoir une pratique en adéquation avec mes principes. « Je n’ai pas d’avantages particuliers à le faire à part suivre ma ligne de conduite. » 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le miel

Le miel produit par les abeilles est récolté en fin d’été. Il s’agit d’un miel toutes fleurs à dominance florale ronce et trèfle blanc, typique des Côtes-d’Armor. Les notes florales qui le composent, son arôme et sa couleur peuvent évoluer selon les années et les saisons.

Travail du miel et conditionnement

Le miel, dès la récolte cristallise naturellement et devient dur quelques semaines plus tard. Repris des fûts dans lesquels il est stocké, il est rendu crémeux grâce à un procédé mécanique garantissant toutes ses qualités d’origine (travail à 30°c maximum) puis il est mis en pot. Le miel n’est donc jamais liquéfié afin de préserver sa cristallisation d’origine et toutes ses qualités nutritives (vitamines et enzymes notamment). Ainsi travaillé, il demeure onctueux et garde ses arômes très longtemps.

3 réflexions sur “Miel

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s